République Démocratique du Congo

Paroles d’accueil de la coordination diocésaine des jeunes à Goma

Mai 2009

Frères,

Grande était notre joie quand nous avons appris votre venue ici chez nous en République Démocratique du Congo, et plus grande encore est aujourd’hui notre allégresse, car enfin vient de se réaliser le rêve que nous avions eu depuis le retour de nos délégués de Nairobi. Rêve qui s’est approché de la réalité lors de l’annonce de votre venue, … et maintenant nous vous voyons en personnes devant nous. … Nous présentons notre sincère et cordial remerciement pour votre visite fraternelle dans notre cher et beau pays la RDC et en particulier dans notre province du Nord Kivu en sa ville de Goma.

Nous réitérons le même remerciement à toute la communauté des frères de Taizé et plus particulièrement au frère Prieur Alois qui nous a marqués par sa sensibilité à notre endroit, et pour tous les jeunes venus pour la circonstance. Chers frères, votre visite nous rappelle le beau et bon moment passé à Nairobi lors du « pèlerinage de confiance » au milieu de plusieurs milliers de jeunes provenant de différents coins du monde, de différentes cultures et mœurs, venus à la rencontre de Jésus Christ.

Ce pèlerinage nous a permis non seulement de nous ouvrir au monde en traversant plus de deux frontières pour arriver à Nairobi, mais également à travers plusieurs des thèmes partagés, accompagnés très souvent des chants qui ont favorisé parmi nous et en nous une profonde méditation et un grand silence intérieur, qui nous ont aussi permis de parler à Dieu. Nous avons été conduits à reconnaître que Jésus n’est pas seulement bon, mais qu’il est très bon, que nous n’étions plus des jeunes Congolais, Rwandais, Tanzaniens, Sud-africains, Chinois, Européens… mais que nous étions tous fils et filles d’un même Père, Lui qui a uni par son Fils une multitude dispersée. Oui, cette unité dans la différence nous a permis d’avoir une autre vision du monde par la foi. Il n’y a que l’Évangile qui peut unir ainsi les gens au-delà de leurs clivages sociopolitiques et en faire un seul peuple, parlant une seule et même langue, celle de l’amour. Néanmoins, le pays dans lequel vous séjournez depuis quatre jours a connu et continue à connaître des situations désastreuses de guerres et de famines, et plus particulièrement dans notre province du Nord Kivu où les tueries et viols parlent d’eux-mêmes. Outre ces situations de guerre provenant des volontés humaines de nuire, la ville de Goma a été en plus victime d’une farouche éruption volcanique en 2002 dont les traces sont encore visibles ici ou là jusqu’à aujourd’hui…

Toutes ces situations de guerres et de catastrophes naturelles n’ont fait qu’engendrer la haine, le tribalisme et les violences de toutes sortes dont les jeunes sont souvent victimes parce qu’eux-mêmes ont été utilisés et pris dans ces confusions interethniques. C’est pourquoi nous venons solliciter auprès de vous la fondation d’une maison représentant la communauté de Taizé à Goma, comme cela s’est déjà fait dans d’autres pays. Ensuite, si vous pouviez avoir l’amabilité d’organiser une rencontre de jeunes des archidiocèses les plus proches du Congo (Bukavu, Kisangani et Lubumbashi) ou une rencontre de jeunes des pays des Grand Lacs, et pourquoi pas une autre rencontre de jeunes à Nairobi, afin de consolider l’unité, la cohabitation, la réconciliation entre les jeunes du monde en général et de la RDC en particulier !

Fort heureusement, notre Dieu est toujours grand, il a permis que vous ayez ce grand désir de venir rencontrer le peuple congolais à travers les responsables des jeunes des différentes paroisses pour leur donner un message particulier d’unité, qui leur donnera un nouvel espoir et une nouvelle lueur de vie, qui d’ailleurs se dessinent déjà sur le visage de chacun de nous ici présents.

Chers frères, et à travers vous toute la communauté de Taizé, les mots nous manquent pour traduire la joie qui habite nos cœurs. Le mot merci, nous le pensons, ne suffit pas. Seul Dieu sait. Qu’il vous accorde ses grâces pour que votre vie soit toujours au service de la matérialisation de l’Évangile par l’Amour et l’unité. Nous référant au passage biblique qui dit : « Qu’il est beau de voir courir sur les montagnes, les messagers du Seigneur… », nous sommes très sûrs que le message apporté aujourd’hui est et restera toujours d’une grande importance… Nous vous promettons que la semence que vous venez de planter n’est pas tombée dans une mauvaise terre, elle portera très bientôt de beaux fruits.

Puisse l’intercession de la Sainte Vierge Marie, Mère du Ressuscité, vous obtenir les grâces et les bénédictions dont vous avez besoin, pour que vous soyez toujours remplis de ce zèle de l’annonce de la Bonne Nouvelle.

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article8640.html - 16 September 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France