Les frères au Brésil

La présence des frères de Taizé au Brésil a commencé en 1966. La première fraternité a été à Recife, dans le Nordeste du Brésil, dans le diocèse de l’évêque Helder Câmara, avec qui frère Roger avait noué une étroite amitié pendant le Concile Vatican II. À partir de 1972, les frères ont vécu à Vitória, à 1700 km plus au sud. En 1978, ils sont retournés dans le « Nordeste », à Alagoinhas, ville moyenne située à 125 km de Salvador de Bahia. Les frères y vivent dans un quartier pauvre de la banlieue. Dans cette région du Brésil, 80 % de la population ont des origines africaines. La pauvreté est bien visible, mais ce qui frappe le plus les visiteurs qui viennent d’ailleurs, c’est l’accueil souriant des habitants, surtout des enfants.
JPEG - 20.2 ko

Dans un quartier pauvre de Bahia

Sur un terrain de deux hectares prêté par le diocèse, les frères ont d’abord construit une petite chapelle de bambou. Peu à peu un centre d’accueil a vu le jour. Puis il a fallu une église plus grande, tant pour ceux qui venaient pour les rencontres que pour ceux du quartier.

Dans le quartier, au début, les frères ont suscité une association de voisins pour s’occuper des besoins les plus urgents, eau courante, électricité, service de bus, crèche … En une quinzaine d’années, 160 maisons populaires ont été construites.

Ce que vous avez fait au plus petits…

Il a fallu aussi improviser un enseignement qui, peu à peu, est devenu une école publique. À partir de 1999, l’école a accueilli des sourds, plus tard des aveugles et malvoyants, et même quelques sourds-aveugles. Si on compte aussi les enfants blessés par de graves problèmes dans leurs familles, le total des élèves handicapés dépasse 40 %. « Emmaus ».

Pour s’occuper de tout ce travail de développement humain et social, une fondation a été créée qui est indépendante des frères. Une autre association s’occupe d’une maison pour personnes âgées pauvres.

JPEG - 22.3 ko

À la fraternité des frères, des enfants viennent chaque après-midi « Brincadeira ». Ils y trouvent un espace pour jouer, et un peu de nourriture. Sans s’en rendre compte, ils y apprennent aussi à vivre ensemble plus paisiblement. Des jeunes volontaires aident cet accueil des enfants. Pendant les vacances scolaires et tous les samedis, des enfants plus grands enseignent aux plus jeunes. Ainsi les enfants des familles les plus précaires se familiarisent avec l’école « Ecole pour apprendre beaucoup ». Au mois de janvier, la fraternité accueille des colonies de vacances.

Retraites et rencontres

JPEG - 24.9 ko

Pour accueillir les personnes et les groupes qui souhaitent vivre un moment de prière et de partage, la fraternité ouvre les portes de la maison de rencontres et de retraites « Mombitaba », qui signifie en Tupi-Guarani « lieu de repos ». Trois fois par jour, les hôtes sont invités à participer à la prière commune des frères.

Pour contacter les frères

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article7304.html - 20 May 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France