Russie

Frère Alois à Moscou en 2006

Frère Alois, accompagné de deux autres frères, est allé à Moscou du 28 mai au 2 juin. Il tenait à s’y rendre pour exprimer au patriarche Alexis II le désir de la communauté de Taizé de poursuivre son chemin en grande proximité et en profonde confiance avec l’Église orthodoxe russe : « Frère Roger avait ouvert cette voie, a-t-il déclaré, et nous voudrions marcher sur ses traces. L’Église orthodoxe russe avait une place spéciale dans son cœur. Il avait un infini respect pour elle, à cause des épreuves qu’elle avait traversées et il rappelait combien tant de chrétiens orthodoxes avaient su aimer et pardonner. »

JPEG - 31.5 ko
Frère Alois remet au patriarche Alexis II le châle que frère Roger portait souvent par-dessus son vêtement de prière

Les trois frères ont été touchés par l’accueil chaleureux que leur ont réservé le patriarche lui-même, le Métropolite Kirill, président du Département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou et d’autres responsables de ce département. Le patriarche a souligné les bonnes relations qui existaient entre l’Église orthodoxe russe et la communauté de Taizé. Il a rappelé qu’il avait eu lui-même l’occasion de visiter Taizé et qu’il avait rencontré plusieurs fois frère Roger.

Cette visite à Moscou est la quatrième que frère Alois a faite ces derniers mois, après les visites au Pape Benoît XVI, au Patriarche orthodoxe Bartholomée de Constantinople, et au Conseil œcuménique des Églises réuni à Porto Alegre, au Brésil : « Par ces visites je voudrais montrer qu’avec mes frères nous cherchons passionnément la communion entre tous les chrétiens. Dans cette recherche de communion, nous découvrons toujours plus les trésors que les différentes traditions ont gardés à travers l’histoire. A Taizé nous voudrions contribuer à ce qu’il y ait un vrai échange de dons entres les grandes traditions chrétiennes. »

JPEG - 25.5 ko
Le Metropolite Kirill et frère Alois

A Moscou, frère Alois a souligné les dons des chrétiens d’Orient qu’ils pourraient partager avec ceux d’Occident : « L’un des secrets de l’âme orthodoxe est dans une prière d’adoration où la bonté de Dieu devient perceptible. C’est à travers une telle prière que les orthodoxes trouvent un accès aux grands mystères de la foi. »

Puis frère Alois a ajouté : « Le plus unique réside dans l’expérience de chrétiens qui ont transmis de génération en génération leur amour du Christ, en particulier ceux qui ont confessé leur foi au péril de leur vie. La mémoire de ces témoins de la foi reste vivante en Russie. Nous avons rencontré des personnes qui sont marquées profondément par ces témoins, ou même par des martyrs. »

JPEG - 27.5 ko
La rencontre avec les jeunes

Les frères ont participé à la liturgie de l’Ascension, présidée par le patriarche Alexis et à des célébrations dans diverses autres paroisses. Ils ont visité quelques lieux poignants : Boutovo où, pendant les années 1937-1938, ont été fusillées plus de 20.000 personnes, et l’endroit où a été assassiné le Père Alexandre Men. L’accueil à l’Académie de théologie de Moscou, à la Laure de la Trinité, leur a permis de prier dans la cathédrale de la Trinité, où sont vénérées les reliques de St Serge, là où bat le cœur des croyants russes.

Le dernier soir, ils ont rencontré des jeunes dans une paroisse orthodoxe et participé à une prière. Pour beaucoup de ceux-ci, c’est comme si cette visite rapprochait Taizé de leur réalité quotidienne. Et pour les frères, l’accueil reçu de la part de tous ceux qu’ils ont rencontrés demeure inscrit dans leur coeur : « Dès le premier jour, quand nous sommes entrés dans une église, nous nous sommes sentis accueillis par tous ceux qui y priaient, des jeunes, des femmes âgés, tous debout devant les icônes. »

Audience avec le patriarche Alexis II [http://www.mospat.ru/index.php?page=31646]
Audience avec le metropolite Kirill [http://www.mospat.ru/index.php?page=31650]

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article3588.html - 22 August 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France