Automne 2016

Un séjour en Biélorussie

Cet automne, un frère a passé une semaine en Biélorussie, pour visiter les communautés chrétiennes et rencontrer les jeunes se préparant à participer au rassemblement de Riga à la fin de l’année.

Au printemps 2015, frère Alois et quatre autres frères avaient passé deux jours à Minsk entre les pèlerinages en Russie et en Ukraine. Les liens sont anciens entre Taizé et les Églises de Biélorussie. De nombreux jeunes sont venus à la rencontre européenne de Valence en Espagne malgré le très long voyage. Un groupe de jeunes orthodoxes est aussi venu tous ces derniers étés à Taizé. Le frère écrit :

Minsk

« Il était important de visiter de nouveau les orthodoxes et les catholiques de Minsk. À la paroisse Joie de tous les Affligés, j’ai participé à la liturgie orthodoxe le dimanche, au premier matin de mon séjour, puis nous avons eu une rencontre avec des prêtres et des jeunes orthodoxes qui se préparent à venir à Riga.

Le lendemain, j’ai pu échanger pendant une heure et demi avec des étudiants de l’institut de théologie orthodoxe de Minsk. Leurs questions sur Taizé, la vie de frère Roger et la quête de l’unité étaient très profondes.

J’ai été heureux de pouvoir visiter à Minsk l’archevêque Tadeusz Kondruciewicz, primat de l’Église catholique en Biélorussie, et le nouveau nonce apostolique, arrivé tout récemment, Mgr Gabor Pinter. À l’ambassade de Lettonie à Minsk, nous avons pu parler de la question importante des visas pour les jeunes Biélorusses se préparant à participer la prochaine rencontre européenne.

Enfin, une belle initiative à signaler : deux jeunes de l’Ukraine ont fait le voyage de Kiev à Minsk pour participer à ces rencontres. À leur tour, deux jeunes de Minsk les ont visités à Kiev deux semaines plus tard à l’occasion du séjour des frères en Ukraine.


Gomel

De la ville de Gomel, la deuxième du pays, quelques moines sont venus à Taizé ces dernières années ; l’un d’eux a partagé la vie de la communauté pour un mois, il y a quelques années. Tout un programme avait été prévu, incluant une belle rencontre dans la bibliothèque principale organisée par un de ces moines, le père Savva, qui anime aussi un programme télé hebdomadaire sur la foi et la spiritualité.

Là comme ailleurs, j’ai aussi fait l’expérience de l’hospitalité que de nombreux jeunes peuvent recevoir lors des étapes du pèlerinage de confiance sur la terre. Ainsi, j’ai pu loger dans une famille de Gomel dont le fils était venu à Taizé un été précédent. C’était une belle tranche de vie partagée et de joie.


Grodno

L’étape à Grodno était courte, seulement pour quelques heures cette fois, mais j’ai été très heureux de visiter la synagogue de la ville et de rencontrer des représentants de la communauté juive qui s’attachent à faire vivre la mémoire des tragédies dont ils ont été victimes au cours du siècle dernier.

Le soir, dans l’église catholique Ste Brigitte, de nombreux jeunes s’étaient réunis pour une prière et une rencontre au cours de laquelle le film sur la rencontre de Riga a été montré, suscitant des réactions et des questions.


Braslau

C’était ma première visite dans cette ville située tout à fait au nord du pays, à quelques kilomètres de la frontière avec la Lettonie. Depuis Minsk, le bus qui m’a déposé à Braslau continuait d’ailleurs sa route jusqu’à Riga : comme une annonce de la rencontre à venir.

Des jeunes catholiques de toute la région avaient été conviés à un temps de prière et à une rencontre, suivies d’un repas fraternel autour d’une grande tablée. Certains avaient fait 100 kilomètres pour participer à la soirée, ce qui était bien sûr touchant. Parmi eux, beaucoup se préparent aussi à venir à Riga à la fin de l’année : c’est sans doute la première fois qu’une telle grande rencontre internationale de jeunes chrétiens a lieu aussi près de chez eux.


Baranovichi

En route vers l’étape suivante de mon voyage en Ukraine, je me suis arrêté pour quelques heures à Baranovichi, dans le sud du pays. J’ai pu participer aux vêpres du samedi soir dans une église orthodoxe. Ensuite, j’ai de nouveau expérimenté la belle hospitalité biélorusse en partageant le repas du soir.

Le matin même, cette visite n’était pas encore prévue. Je fait souvent l’expérience qu’il est parfois inutile de trop vouloir planifier, anticiper, alors qu’il y a des rencontres inattendues et spontanées qui s’organisent au dernier moment et qui sont de vrais moments de joie.

Partout l’accueil des chrétiens de Biélorussie a été très chaleureux. Et beaucoup disent combien le pèlerinage de confiance les encourage dans leur propre cheminement de foi. »



Rencontre à Minsk avec les jeunes orthodoxes

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article21060.html - 19 August 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France