Estonie, mars 2012

Renouveler l’espérance

JPEG - 25 ko

Maison de prière à Nurste

Aux débuts des années 1990, les jeunes Estoniens sont venus par milliers à Taizé et aux Rencontres européennes. Au moment de l’indépendance, il y avait un grand intérêt pour la foi. La situation a changé depuis lors, mais il semble que les gens réalisent une fois encore que « malgré les communications de plus en plus faciles, nos sociétés humaines restent cloisonnées et morcelées » (Lettre 2012), et qu’il est nécessaire de chercher à nouveau comment construire des chemins de confiance.

Un chœur de jeunes est resté, après la répétition hebdomadaire, pour animer la prière à Pärnu. Quelle joie, en commençant ces visites, d’être accueilli par des jeunes qui chantent ! Le chant a joué un rôle important dans l’histoire de l’Estonie. Et maintenant, il permet à certains de trouver un moyen d’exprimer leur foi.

À Tartu, on est étonné de découvrir comment la vie de l’Église s’est renouvelée. La ville avec sa célèbre université a été particulièrement frappée pendant la période soviétique. Très peu d’églises sont restées ouvertes. Maintenant, l’église historique de Saint-Jean a été reconstruite et accueille les étudiants de l’université, Saint-Paul est en cours de rénovation, Sainte-Marie a enfin été remise à sa paroisse et Saint-Pierre a une nouvelle tour. L’Église catholique a une paroisse active et une école très fréquentée. L’Église orthodoxe d’Estonie, les Églises méthodiste et baptiste sont également en plein essor.

JPEG - 9.6 ko

le retour sur la mer gelée

Nous avons prié dans le sous-sol de l’église Saint-Paul, juste à côté des salles où chaque jour des repas sont servis à des personnes qui vivent dans la rue ou dans une grande pauvreté. Une prière hebdomadaire avec les chants de Taizé dure depuis six ans dans cette paroisse, sans interruption. La paroisse a une tradition très forte de « diaconie », le service aux pauvres et aux exclus. La prière était très fervente, les intercessions comme une colonne de feu pour la communauté locale.

À Tallinn, l’Église luthérienne a ouvert sa première paroisse depuis l’indépendance. Elle est dans la banlieue de Mustamäe, où la plupart des immeubles ont été construits pendant la période soviétique. Il n’y a pas encore d’église, mais la paroisse de Sainte-Marie-Madeleine se réunit dans le sous-sol du bâtiment du Conseil d’arrondissement. « Comme Marie-Madeleine qui, au matin de Pâques, voit le Christ vivant, nous sommes appelés à partager cette bonne nouvelle avec d’autres. » La paroisse vit ces lignes de la Lettre 2012. Un espace pour la prière avec un autel et des bougies est bien aménagé. Notre célébration a réuni 70 personnes de toutes origines. Une parabole vivante de la communauté.

Sur l’île de Hiiumaa, la paroisse baptiste a toujours été très active. En écoutant le pasteur de 80 ans qui nous accueillait dans Nurste, nous avons mieux compris combien la fidélité permet à Dieu de développer la bonté dans le cœur de l’homme. Vivre les événements de 1940, puis la seconde invasion soviétique en 1942 a marqué la vie des gens. Mais le pasteur témoigne à quel point la foi au Christ nous ouvre une large perspective : « Notre réponse aux épreuves personnelles, et à celles que d’autres endurent, n’est-elle pas d’aimer toujours davantage ? » (Lettre 2012). La maison de prière de Nurste est la plus grande de l’île. Malgré le gel extérieur, un feu brûlait qui réchauffait non seulement nos corps, mais aussi nos cœurs.

JPEG - 18.4 ko

Prière à l’Eglise Saint Esprit à Tallinn

Après le retour sur la mer gelée, nous avons prié dans l’église du Saint-Esprit, dans la vieille ville de Tallinn. Un très beau bâtiment qui témoigne de la prière restée vivante tout au long des vicissitudes de l’histoire. Pendant la rencontre qui a suivi, les jeunes ont parlé de leur désir de préparer des groupes pour venir à Taizé cet été. Des contacts se renouvellent actuellement, beaucoup donnent de leur temps et de leur énergie pour préparer des chemins de confiance pour d’autres.

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article13674.html - 19 October 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France