Algérie

Une rencontre à Tlemcen, août 2011

Comme chaque année depuis cinq ans, a eu lieu une rencontre d’une semaine, rythmée par des temps des prières et de partage, dans une petite ville en Algérie, à Tlemcen.

Ces rencontres s’inscrivent dans une longue amitié entre la communauté de Taizé et l’Église d’Algérie qui remonte aux années cinquante, quand plusieurs frères séjournaient dans ce pays en partageant la vie d’habitants de bidonvilles. Au moment de l’indépendance du pays et avec l’accueil grandissant à Taizé les frères sont rentrés en France.

Depuis ce moment les liens ne se sont jamais rompus ! Ces liens ont été renforcés par la participation aux rencontres des jeunes à Taizé d’étudiants subsahariens, qui poursuivaient leurs études en Algérie. Certaines années, il y en avait parfois une soixantaine par semaine – tous avaient pu traverser la Méditerranée pour rejoindre les autres jeunes sur la colline.

Faire ce voyage et retrouver des jeunes des autres continents a été pour beaucoup une grande bouffée d’air. En tant qu’étrangers, dans un pays avec une culture très différente de la leur, et comme chrétiens vivant dans une société musulmane, leur situation n’est pas toujours facile à vivre. Bien sûr, la libre expression de la foi ne leur est possible que sous certaines conditions. Ils doivent donc se montrer extrêmement discrets sur ce qui les anime en profondeur.

Avec les années, les difficultés d’ordre administratif ont compliqué le voyage vers la France et donc l’accueil de ces étudiants à Taizé, et nous avons dû chercher comment continuer à exprimer notre solidarité avec eux. Une intuition nous a aidés à dépasser les obstacles : commencer par faire le peu nous pouvons faire. Ainsi est née l’idée de continuer à se retrouver pendant l’été, mais en Algérie. Vu depuis l’Europe cela semble assez simple, mais dans la réalité du pays cela ne l’est pas du tout.

L’idée au départ a été de réunir une petite cinquantaine d’étudiants pendant une semaine pour prier et échanger ensemble. Aujourd’hui Taizé-Tlemcen est désormais un rendez-vous fixe pour de nombreux étudiants subsahariens qui poursuivent leurs études en Algérie. D’année en année, le nombre des jeunes participant à ces semaines n’a cessé d’augmenter, répondant ainsi à une réelle soif de la part des jeunes de se retrouver autour du Christ. Ces rencontres sont préparées en lien étroit avec l’Église du pays.

JPEG - 21.3 ko

Tout au long de la semaine les étudiants ont été en lien, par une même prière et les mêmes chants, avec les milliers de jeunes présents à Taizé. Par ailleurs, la présence d’un jeune volontaire venu de Taizé a rapproché les jeunes participants de la vie sur la colline. Dans les lignes qui suivent, il nous partage ses impressions de la semaine.


Prière

JPEG - 11.2 ko

C’est un temps important pour moi dans la journée, elle permet de revenir à l’essentiel, qui est Jésus. Sa paix nous accompagne, notamment au travers des chants. C’est pour moi le lien principal avec Taizé.

Travail

JPEG - 20 ko

Il est important que chacun participe à ces tâches qui rendent la vie commune possible. C’est également un moment de rencontre, de partage et d’échange.

JPEG - 16.4 ko

Participer ensemble au nettoyage, à la cuisine, à la distribution des repas ou à la vaisselle, nous rapproche les un des autres. Il arrive même que l’on pleure ensemble... en épluchant les oignons !

Les responsables montrent l’exemple et jouent un rôle important pour animer le groupe et mettre chacun à l’aise.

Introduction biblique, partage et carrefours

Ces temps permettent aux participants de réfléchir et de s’interroger sur leur foi.
Les introductions bibliques ont permis d’aborder des textes d’évangile, de se questionner sur leur signification et d’avoir l’enseignement de personnes éclairées sur le sujet. Certains m’ont dit que ces temps de réflexion leur avaient permis d’approfondir leur regard sur les Écritures.

Les groupes de partage donnent l’occasion à chacun de s’exprimer et d’échanger en profondeur. On peut parler de sa foi, de questions que l’on se pose par rapport à la religion, de ses expériences...

JPEG - 18.2 ko

Dans la vie quotidienne on n’a pas souvent l’opportunité – en particulier en Algérie – de parler librement, sans crainte du regard de l’autre, de sa spiritualité. Pour certains c’était même la première fois. Pour ma part, c’était enrichissant d’échanger avec des jeunes chrétiens de différents pays. La diversité des groupes de partage est une richesse.

Les sujets abordés pendant les carrefours ont beaucoup intéressé les jeunes, il y a eu des échanges et des débats animés. J’ai aussi remarqué que les personnes organisant ces carrefours ont permis à chacun de s’exprimer et ont créé un climat d’écoute.

Activités sportives

JPEG - 18.8 ko

Les activités sportives ont permis également aux personnes de se réunir et de partager un moment ensemble, tant les participants que les observateurs.


La simplicité, la paix et la joie : voilà pour moi les trois mots qui me viennent à l’esprit quand je pense à Taizé-Tlemcen. Il est vraiment important de rester simple, d’apprécier ce qui nous entoure et ce que l’on a : pour essayer de ne pas rechercher plus de confort matériel mais plutôt de se rapprocher des autres et de Dieu.

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article12880.html - 15 October 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France